CURE DU FOIE ET CANCER

 

Avec un cancer depuis plus de douze ans et un taux de cholestérol très bas, mon souci constant est de réussir à reprendre des kilos. J'ai tout de même repris, récemment, quelques centaines de grammes grâce à du lait de coco, seulement voilà, j'ai senti aussitôt un poids sur mon foie et mes urines sont devenues foncées. Mon foie refusait le lait de coco. De plus, ayant eu un mélanome et des métastases, j'ai toujours la menace d'une métastase au foie.

J'ai donc décidé d'essayer d'élargir mes possibilités alimentaires qui jusqu'à ce jour n'ont cessé de se restreindre. Un traitement très naturel m'a attiré. J'ai décidé de l'entreprendre dès que j'aurais un peu de temps. Vous trouverez ci-après deux liens, l'un en français, l'autre en anglais. J'ai suivi récemment la recette du site en français :

http://amourdelavie.over-blog.com/article-2068957.html

http://radionic.hit.bg/liverflush.html

Vous trouverez ci-après quelques conseils et mes impressions après cette double cure :

Il est conseillé de boire du jus de pomme les jours précédant la cure afin de ramollir les cailloux contenus éventuellement dans le foie ou la vésicule (attention toutefois le jus de pomme n'est absolument pas purgatif, au contraire).

Je désire insister sur la nécessité absolue d'avoir vidé ses intestins avant d'entreprendre cette cure. Ne pas hésiter, donc, à utiliser des lavements plutôt que des purges car ces dernières ne laissent pas les intestins propres. Eventuellement, absorber une cuillerée à soupe d'huile d'olive, le matin au réveil ou bien avant chaque repas (ne pas s'inquiéter des calories engrangées car elles seront perdues lors du jeûne de la cure). Le risque, si l'intestin n'est pas dégagé, est de garder, hors du foie ou de la vésicule, des petits calculs extrêmement malsains sans pouvoir les expulser et donc de s'intoxiquer gravement. J'avoue, pour ma part, que je pensais avoir fait cette "vidange" mais de toute évidence, elle n'avait pas été totale car mon intestin n'est pas du tout tonique.

En un tel cas, il faut intervenir très vite pour éviter toute intoxication, par le biais de lavements par exemple, mais il ne faut en aucun cas prendre une purge une fois la cure commencée. Il peut être très efficace de se faire des massage du ventre (après l'avoir huilé) pendant au moins cinq minutes, dans le sens des aiguilles d'une montre, en insistant sur les points douloureux puis pendant encore quelques minutes, toujours dans ce sens mais en allant directement du haut gauche du ventre au bas droit (appendice) en contournant le nombril par la gauche puis en continuant le demi-cercle normalement.

La teinture-mère de noix est nécessaire pour tuer de probables parasites.

Je n'ai pas pris de somnifère (non obligatoire) et je n'en ai pas eu besoin pour dormir.

Les sels d'Epsom sont un peu pénibles à prendre mais vraiment indispensables car ils dilatent les canaux d'accès au foie et à la vésicule biliaire et vont ainsi permettre l'évacuation des "cailloux". Ceci dit, ces sels sont tout de même buvables. J'ai beaucoup apprécié de boire le jus de pamplemousse rose mélangé à l'huile d'olive, à l'aide de deux pailles pour aller plus vite, car j'avais faim après le jeun depuis midi. En buvant, on sent surtout le goût du pamplemousse rose qui est très agréable même si la boisson est un peu grasse vers la fin.

Comme il était proposé, j'ai récupéré dans une passoire les petits pois qui pour moi étaient plutôt ocres en moyenne. En fait, lors de la première cure, j'ai récupéré la valeur d'un bol de ces petits "cailloux" de la taille de sable très grossier. A la deuxième cure, j'en ai encore récupéré la valeur d'une demi-tasse. Je pense que je renouvellerai l'expérience d'ici quelques mois car je suis convaincue qu'il en reste encore. Le problème est que cela ne fait pas grossir aussi vaut-il mieux espacer les cures lorsqu'on n'a pas de kilos à perdre.

Si j'ai entrepris une deuxième cure une quinzaine de jours après la première, c'est parce que mon foie était encore très sensible au palper, ce qui n'a plus été le cas après ma deuxième cure.

Voici les résultats de cette double cure sur ma santé : actuellement, je ne sens plus mon foie, aussi j'en profite pour prendre du lait de coco (qui, pris le matin à jeun, a des propriétés légèrement laxatives). Par ailleurs, mon attention a été attirée sur la paresse de mon transit intestinal, je vais y faire maintenant très attention. Avant cette cure, j'étais très facilement écoeurable, il me semble que mes possibilités se sont considérablement élargies, je vais prudemment jauger mes possibilités nouvelles.

Au total, j'ai été émerveillée de voir les résultats ahurissants obtenus après un nettoyage somme toute très accessible, peu onéreux, rapide et relativement doux de l'organisme. Je compte bien retenter l'expérience d'ici deux ou trois mois afin d'achever s'il y a lieu d'expulser des cailloux. Je pense que beaucoup d'adultes gagneraient à essayer ce nettoyage en profondeur et en douceur du foie et de la vésicule.

Voici mes observations deux mois après ma deuxième cure, j'ai repris six kilos et je ne suis pourtant vraiment pas épaisse. J'ai été surprise de voir à quel point mon organisme était pressé de grossir. Plusieurs jours d'affilée, j'ai pris 300g dans la journée puis la courbe s'est tassée comme si mon organisme savait le poids qu'il lui fallait atteindre. Par ailleurs, alors qu'avant cette double cure, j'avais souvent des attaques de parasites intestinaux, je n'en ai pas eu depuis. Ceci étant, je me suis laissée dire qu'une prise de poids rapide correspond en général à des allergies alimentaires et on m'en a trouvé un certain nombre.

Une chose vient aussi modérer mon enthousiasme, le Dr Hulda Clark recommande de pratiquer une cure antiparasitaire avant la cure du foie, ce que je n'avais pas pu faire, ne disposant pas des produits nécessaires.

Il y a quelques jours, soit un an après mes deux premières cures du foie, j'ai pratiqué la cure antiparasitaire conseillée par Hulda Clark puis j'ai de nouveau entrepris une cure du foie. Cette fois-ci j'ai obtenu de la boue et j'ai eu la curiosité de la faire analyser, on m'a trouvé des blastocystis hominis. Cette cure m'a laissée assez écoeurée. J'ai donc refait une cure une semaine plus tard car je disposais de peu de temps. Bien qu'exécutée très près de ma première cure, cette deuxième cure m'a laissée reposée et plus du tout écoeurée.

 

 


Urothérapie - Kombucha - Bardane - Vitamine C - Plantes médicinales - Minéraux et vitamines - Extrait de pépin de pamplemousse - Aloe arborescens- Oxygénation -Hygiène dentaire - Amygdaline - Solutions à d'autres maux - Gestion des émotions - Choux - Piment de Cayenne - Noix de coco - Vitamine D3 - Cure antiparasitaire - Prêle - Equilibre acido-basique - Chlorure de magnésium - Kimchi - Caféine - kéfir - Huile d'onagre - Soins du corps - Légumes lacto-fermentés

Retour à la page d'accueil